Critique et analyse cinématographique

FILM FEST GENT 2015 – « The End of the Tour » de James Ponsoldt

Pour son troisième long métrage (après les remarqués Smashed et The New Spectacular), James Ponsoldt semble monter d’un cran sur l’échelle du cinéma indépendant hollywoodien, et décroche un casting de stars « indie ». Jesse Eisenberg et Jason Siegel se donnent la réplique dans cette description de la rencontre entre l’écrivain David Foster Wallace et le journaliste Dave Lipsky.

o-END-OF-THE-TOUR-facebook

Pur film de dialogues et de situations sur la condition d’artiste et sur le dialogue entre deux hommes dont l’un se sent un peu moins artiste que l’autre, The End of the Tour se situe dans une lignée de films sur la parole, de tête à tête oscillant entre ébauche d’une amitié et affrontement d’égos. Sans gros rebondissements ou effets de manche, le film parvient assez bien à capter l’essence de cette rencontre, son évolution et la manière dont elle affecte les deux parties. S’il fait bien quelques concessions aux archétypes de la comédie indépendante, James Ponsoldt parvient à imposer son style délicat dans l’étude de caractères qu’il fait, tandis que les deux acteurs font le boulot.

Thibaut Grégoire

 

Le Festival de Gand se déroule du 13 au 24 octobre 2015

Plus d’infos sur le site du festival

2 Réponses

  1. j’aime ces études acérées de caractères

    octobre 23, 2015 à 10:20

  2. Pingback: Sorties cinéma – 24/02/2016 | CAMERA OBSCURA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s