Critique et analyse cinématographique

FIFF 2015 – « Coup de chaud » de Raphaël Jacoulot

Dans un petit village français typique, la haine de l’ensemble des habitants semblent se cristalliser autour de la personne de Joseph, un jeune homme légèrement attardé qui mène une vie insouciante au grand dam des « honnêtes gens ». Mettant tous les problèmes possibles et imaginables sur le dos de Joseph, les habitants iront jusqu’à souhaiter sa mort… qui finira par arriver.

8100522-12630117

Le film s’ouvre sur des plans de Joseph succombant à ce qui semble être des coups de couteau, avant de faire un bond en arrière et de se présenter donc comme une longue explication de sa mort. Raphaël Jacoulot peut alors dérouler son scénario manipulateur, montrer comment les conditions socio-économiques et la bêtise ordinaire peuvent conduire des citoyens lambda à l’aveuglement et à l’ignominie la plus totale.

Il y a donc un double voyeurisme ici puisque Jacoulot ne se contente pas de regarder et d’exposer le martyr d’un innocent accablé de tous les maux, mais qu’il accompagne cette foire aux souffrances d’une condamnation sans appels de tous ses autres personnages, sans exception – le plus innocent peut in fine se révéler le plus coupable. Peu lui importe d’ailleurs qui a bien pu tuer Joseph – la « révélation » est vite expédiée – puisqu’il a d’emblée jugé la collectivité comme étant responsable.

La dernière partie du film – après le meurtre – a d’ailleurs des airs de procès expéditif, où chaque accusé défile devant un policier deus ex-machina – on imagine que Jacoulot se voit bien occuper cette place – pour se retrouver acculé devant ses contradictions et ses certitudes faussées. La misanthropie suinte donc par tous les pores de ce Coup de chaud qui a par ailleurs des allures de téléfilm de luxe. Marre de ce cinéma de procureur et de démiurge totalitaire, qui semble gagner du terrain jusqu’aux strates les plus « mainstream » des films de consommation courante.

Thibaut Grégoire

 

Le FIFF se tient à Namur du 2 au 9 octobre 2015

Plus d’infos sur le site du FIFF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s