Critique et analyse cinématographique

Brussels Film Festival 2014 – « La Chambre bleue » de Mathieu Amalric

Pour son sixième long métrage en tant que réalisateur, Mathieu Amalric adapte Simenon et signe un film au style affirmé, dans un geste beaucoup plus assuré et cadré que dans son surestimé Tournée.

la-chambre-bleue-16-05-2014-1-g

En retraçant les rencontres, les ébats et les atermoiements d’un couple adultérin par le prisme d’une enquête judiciaire, Amalric donne une vision morcelée et détachée d’une relation intime, la rendant parfaitement intrigante et étrange. Plus que le drame criminel que la justice tente de démêler, c’est cette liaison qu’elle dévoile, jusqu’à en faire l’objet du film et de l’enquête. La solution de l’énigme n’a finalement que peu d’importance et n’apparaîtra jamais clairement. La mise en scène et en image n’en distille pas moins des indices au gré du récit. C’est d’ailleurs autour de cette idée que s’articule tout le découpage du film, qui lui donne son style : à chaque élément – essentiel ou accessoire – son plan d’insert, comme un exergue dans le déroulé de la reconstitution des faits. Ce sera donc au spectateur d’utiliser ces plans à bon escient et à élaborer sa propre vision de la vérité.

Thibaut Grégoire

 

Le Brussels Film Festival se tient du 6 au 14 juin à Flagey

Plus d’infos sur le site du festival

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Sorties Cinéma – 25/06/2014 | CAMERA OBSCURA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s