Critique et analyse cinématographique

BIFFF 2014 – Jour 4

Seulement deux films vus en ce vendredi, en attendant un week-end plus chargé et, espérons-le, les premières grandes découvertes.

Borderlands through the mist

 

Tombville de Nikolas List

tombville-4

Tourné en dehors du système pour trois francs six sous – en partie dans les caves de Tour et Taxis – Tombville est de ces films belges dont on vous dit qu’il faut les défendre, pour leur bonne volonté et leur débrouille fauchée. Tant que l’on traitera avec condescendance ce genre d’exercice de style – le grand parti pris de mise en scène consiste à filmer la tête des gens en grand angle avec une lampe de poche en dessous, façon feu de camp – on sera devant des résultats comme celui-ci, complaisants et vides.

Note : 3/10

 

The Borderlands d’Elliot Goldner

Borderlands_00_50_31_00005

Un « Found Footage » de plus, lorgnant allègrement du côté de The Last Exorcism, les rebondissements en moins, le pari étant de rendre effrayant une église délabrée. Peut-être faut-il avoir de l’indulgence pour les films à petit budget, mais lorsqu’ils commencent à fonctionner sur un système, ils tendent le bâton pour se faire battre.

Note : 3/10

 

Rattrapage

 

The Machine de Caradog James

machine-5

Énième variation sur l’intelligence artificielle dans un futur pas si lointain, The Machine est une série B d’anticipation à l’esthétique passe partout et au scénario vu et revu…. Une de plus !

Note : 3/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s