Critique et analyse cinématographique

Sorties Cinéma – 30/10/2013

En salles cette semaine : Sandra Bullock dans l’espace, Michael Douglas en grande folle, José Gracia en branleur, une orque tueuse, Guillaume Canet en Amérique, et la sœur de Carla Bruni dans tous ses états. Bilan non-exaustif….

gravity-gravity-2013-1-g

 

Gravity d’Alfonso Cuarón

gravity-gravity-23-10-2013-4-g

Se focalisant sur la tentative de survie de deux astronautes après qu’une pluie de débris se soient abattus sur leur station, Gravity est un « survival » à la base assez minimaliste mais qui tend vers une certaine universalité de par le gigantisme numérique du décor de son action, à s’avoir l’infini de l’espace. Si la virtuosité tant louée du film s’apparente en fait plus à des prouesses de techniciens et qu’il fait parfois plus penser à un « ride » de parc d’attractions qu’à un film de cinéma, il reste une expérience de spectateur à vivre en salles et en 3D, et constitue un divertissement de grande qualité.

Lire la critique complète

Note : 7/10

 

Behind the Candelabra de Steven Soderbergh

ma-vie-avec-liberace-behind-the-candelabra-the-secret-life-of-liberace-20-3-g

Téléfilm de luxe hissé au rang de grand film de cinéma par sa sélection cannoise, le dernier film de Soderbergh se révèle peu passionnant sur le stricte plan cinématographique mais bénéficie des interprétations impeccables de Michael Douglas et de Matt Damon, qui lui donnent tout son intérêt.

Lire la critique complète

Note : 5/10

 

Fonzy d’Isabelle Doval

fonzy-30-10-2013-14-g

Remake sympathique mais inutile de la comédie québéquoise Starbuck, avec un José Garcia au meilleur de sa forme.

Lire la critique complète

Note : 5/10

 

Blackfish de Gabriela Cowperthwaite

04-blackfish

Dans ce documentaire construit comme un véritable thriller, les témoignages se succèdent autour de la captivité et de la psychose grandissante d’une orque qui finit par tuer plusieurs personnes dans des parcs aquatiques aux Etats-Unis. Au final assez classique et plan-plan dans son montage, le film pose également la question de la sincérité de ses intervenants, tant il ressemble à une valse des hypocrites faisant le mea culpa d’actes qu’ils ont pourtant assumés et légitimés durant de nombreuses années, avant les drames. Voici donc un film instructif, mais à visionner avec un regard critique.

Note : 5/10

 

Blood Ties de Guillaume Canet

blood-ties-30-10-2013-7-g

Guillaume Canet fait son film américain en singeant les polars seventies de Scorsese ou de Lumet, et accouche d’un film hybride, proche du pastiche et profondément anecdotique.

Lire la critique complète

Note : 3/10

 

Un château en Italie de Valeria Bruni-Tedeschi

un-chateau-en-italie-2013-1-g

Bruni-Tedeschi continue son cinéma nombriliste et coupé du monde, dans lequel ses soucis de pauvre petite fille riche se voient honteusement mêlés à des problèmes bien plus graves, et où les classes semblent condamnées à rester chacune à leur place.

Lire la critique complète

Note : 2/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s