Critique et analyse cinématographique

FILM FEST GENT 2013 – « Suzanne » de Katell Quillévéré

Déjà récompensée par le prix Jean Vigo pour son premier film, Un poison violent, en 2010, la jeune Katell Qillévéré (33 ans) semble avoir séduit la critique française puisque son deuxième film, Suzanne, a eu le privilège d’ouvrir la Semaine de la Critique à Cannes, en mai dernier.

suzanne-2013-3-g

Cet engouement en dit plus sur l’état de la critique que sur le cinéma français, tant le style de Quillévéré se fond dans le moule balisé de la chronique sociale naturaliste, sans jamais le transcender. Racontant l’histoire de Suzanne sur vingt-cinq ans, le film se focalise sur cinq moments décisifs de sa vie et relate donc un parcours semé d’embûches, avoisinant presque la descente aux enfers. Plaçant son action dans un milieu social très populaire, le film tombe malheureusement souvent dans les clichés sur la précarité et la France profonde. Il n’est également pas sûr que confier les rôles principaux à des acteurs connus – Sara Forestier, François Damiens,… – serve vraiment le propos. La défense bornée de ce type de cinéma, extrêmement classique et reposant principalement sur le scénario et les acteurs, laisse perplexe quant à l’idéal cinéphile qui sévit actuellement dans la critique.

Thibaut Grégoire

 

Le 40ème Festival du Film de Gand se tient du 8 au 19 octobre

Plus d’infos sur le site du festival

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Sorties Cinéma – 08/01/2014 | CAMERA OBSCURA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s