Critique et analyse cinématographique

FIFF 2013 – « Tokyo Anyway » de Camille Meynard

On l’avait perdu de vue depuis quelque temps, il revient enfin avec le premier film de Camille Meynard : le film-choral n’a pas dit son dernier mot. S’il y avait encore un travers dans lequel le cinéma belge patenté par ses écoles institutionnelles n’était pas encore tombé, c’est donc chose faite avec Tokyo Anyway.

Tokyo-Anyway

Dans sa première partie, le film suit donc quatre personnages distincts – dont deux sont en couple –, chacun face à une décision à prendre. La deuxième partie les réunis à l’occasion de l’anniversaire de l’une d’entre eux, puisque bien sûr ils se connaissent. Si le « pitch » donne l’impression d’un anecdotique court métrage, c’est parce que c’en est un, péniblement étiré pour entrer dans la case « long métrage ». Il est d’ailleurs assez remarquable de réunir une aussi belle collection de clichés sur la jeunesse en à peine une heure – peur de l’engagement, perte des repères idéologiques, prises de drogues, etc. – mais ce n’est pas le premier ni le dernier film du même acabit à accomplir cette « prouesse ». Résultant d’un important travail d’impro entre les comédiens et le réalisateur, Tokyo Anyway donne une nouvelle preuve que le manque d’inspiration est une raison suffisante pour s’abstenir de se lancer dans un projet.

Thibaut Grégoire

 

Le Festival International du Film Francophone de Namur se déroule du 27 septembre au 4 octobre

Plus d’infos sur le site du festival

Publicités

2 Réponses

  1. Pingback: Sorties Cinéma – 01/10/2014 | CAMERA OBSCURA

  2. Pingback: Tops et flops de 2014 | CAMERA OBSCURA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s