Critique et analyse cinématographique

Sorties Cinéma – 31/07/2013

Cette semaine dans les salles : deux mauvaises suites et un film d’arnaque au scénario jouissif.

insaisissables-now-you-see-me-31-07-2013-4-g

 

Now You See Me de Louis Leterrier

NOW YOU SEE ME

A mi-chemin entre Le Prestige et Ocean’s Eleven, le tout agrémenté d’une pointe d’humour, Now You See Me est une bonne surprise, reposant essentiellement sur un scénario malin et un casting au top de la coolitude. La mise en scène passe-partout de Louis Leterrier (Le Transporteur 2, L’Incroyable Hulk,…) s’éclipse derrière les nombreux rebondissements de l’intrigue et l’abattage des acteurs.

Note : 7/10

 

Les Schtroumpfs 2 de Raja Gosnell

274591_8424460c41e8d08d7b0a7d82a554548e

Après New York, les Schtroumpfs débarquent à Paris et continuent de creuser le sillon de la comédie bas-de-plafond tout en essayant de glisser un message sur la paternité et les liens du sang. On a beau se dire que c’est destiné aux enfants, la faiblesse du scénario et la laideur esthétique de l’ensemble ne peuvent que dépiter au plus haut point.

Note : 3/10

 

Texas Chainsaw 3D de John Luessenhop

texas-chainsaw-3d-31-07-2013-3-g

Un épisode sans queue ni tête d’une saga horrifique usée jusqu’à la moelle. Hideuse et sans aucun rythme, cette tentative en 3D apparaîtra comme une aberration à quiconque n’est pas familier avec ce type de sous-produits poisseux.

Note : 3/10

 

Rattrapage

 

The Wolverine de James Mangold

wolverine-le-combat-de-l-immortel-the-wolverine-24-07-2013-10-g

Le rouleau-compresseur Marvel continue sur sa lancée et nous offre un nouvel épisode des aventures du loup-garou en fer. Délocalisant l’action au Japon histoire d’apporter une touche exotique, le film laisse perplexe tout du long quant à son utilité, avant de dévoiler son secret dans l’épilogue : il ne s’agissait en réalité que d’une gigantesque rampe de lancement pour le prochain opus des X-Men, actuellement en tournage.

Note : 3/10

 

I, Anna de Barnaby Southcombe

I-ANNA

Charlotte Rampling en fait des tonnes dans ce méchant thriller psychologique réalisé par son fils. Tout y est appuyé, lourdingue, et le final ultra-explicatif ne fait qu’achever de faire sombrer ce navet dans le ridicule.

Note : 2/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s