Critique et analyse cinématographique

Cannes 2013 – 25 et 26/05

Plus de sélections parallèles pour ces deux derniers jours. En compétition officielle, il ne reste plus que deux films, et pas des moindres. Si le Polanski est attendu, c’est néanmoins le film de Jim Jarmusch, sélectionné tardivement, qui reste le point d’interrogation de cette fin de festival. Cet outsider pourra-t-il prétendre à un prix ?

only-lovers-left-alive-only-lovers-left-alive-1-g

Compétition officielle

Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch

Avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska, John Hurt

Résumé : Dans la solitude romantique de Détroit et de Tanger, un musicien underground profondément déprimé par la tournure qu’ont pris les activités humaines, retrouve son amante, une femme solide et énigmatique. Leur histoire d’amour dure au moins depuis plusieurs siècles, mais leur idylle débauchée est bientôt perturbée par l’arrivée de la petite soeur de l’amante, une jeune femme aussi extravagante qu’incontrôlable. Ces étrangers sages mais fragiles peuvent-ils continuer à survivre dans un monde moderne qui s’effondre autour d’eux ?

La Vénus à la fourrure de Roman Polanski

Avec Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner

Résumé : Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par coeur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

 

Clôture

Zulu de Jérôme Salle

Avec Orlando Bloom, Forest Whitaker, Conrad Kemp

Résumé : Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers pourchassent le meurtrier d’une jeune adolescente. Des Townships de Cape Town aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

 

Sites internet : Festival de Cannes, Quinzaine des Réalisateurs, Semaine de la Critique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s